Les clés pour élaborer votre baromètre du bien-être au travail   KPRATIK

KPRATIK > Les clés pour élaborer votre baromètre du bien-être au travail


Récit du K’Pratik « LES CLÉS POUR ÉLABORER VOTRE BAROMÈTRE DU BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL » organisé par Edenred France


Les collectivités sont demandeuses : elles veulent mesurer le bien-être de leurs agents au travail. Pourquoi ? Comment ? Sont-elles prêtes à entendre les résultats et à mettre en place les actions qui s’imposent ? Attention, un projet de baromètre du bien-être au travail ne se lance pas à la légère.

Le bien-être au travail n’est pas un luxe

NAISSANCE

1893 : c’est la date de la première mesure générale sur l’hygiène et la santé au travail. Avant ça et de nombreuses années encore ensuite, les accidents de travail n’étaient même pas comptabilisés, ils faisaient partie du travail. La santé et la sécurité au travail n’étaient pas une priorité. Aujourd’hui – et en particulier depuis 2002 avec des mesures prises par la Commission européenne – les notions de stress au travail, de qualité de vie au travail et de conditions de travail saines et sûres sont devenues des priorités pour les entreprises.

Pourquoi ? Pour les nombreux impacts humains, économiques et juridiques qui y sont liés. Humains car la diminution des capacités d’un employé c’est une perte de compétences, voire une perte d’emplois à terme. Économique parce que l’absentéisme coûte cher, très cher. Et enfin juridique à cause du nombre d’acteurs impliqués dans la question de bien être au travail, en interne comme en externe, et avec des responsabilités tant civiles que pénales. Essayons de ne pas en arriver là !

DÉFINITIONS

Le bien-être au travail va bien au-delà de la simple absence de pathologie et de maladie. Ce n’est pas parce que rien ne va mal que tout va bien ! Une définition juste du bien-être au travail devra donc inclure les notions de sentiment de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail, mais aussi une dimension subjective dans le rapport que tisse l’individu avec son environnement de travail « sain et sûr » ; Enfin la par la perception qu’a un individu des situations et des contraintes de la sphère professionnelle.

Le bien-être au travail est donc inévitablement lié aux conditions de travail. Et ces dernières englobent beaucoup de dimensions : les moyens techniques, organisationnels, humains et environnementaux mis à la disposition des équipes.

Mener un projet de baromètre de bien-être au travail

POURQUOI ?

Avant de commencer tout projet de baromètre, posez-vous la question du « pourquoi ? » : que voulez-vous faire des résultats que le baromètre vous livrera ? Les intérêts sont multiples : replacer l’homme au cœur de la productivité pour que votre organisation gagne en efficacité, être à l’écoute des personnes pour lutter contre l’absentéisme, créer une meilleure cohésion d’équipe, travailler sur la question du sens et de la reconnaissance au travail.

COMMENT ?

Et maintenant, comment faire ?

  • Constituez une équipe projet dont la taille peut varier en fonction de la taille de votre collectivité. L’équipe doit être pluridisciplinaire et représenter tous les métiers. On y trouvera donc a minima : un représentant de la direction, un représentant syndical ou du CHSCT, et un chef de projet coordinateur.

  • Créez une dynamique de projet pour mobiliser le plus grand nombre autour du projet de baromètre. Pour cela, établissez une charte de fonctionnement qui prévoira les méthodes de travail, les processus de décision, la dynamique et l’organisation du fonctionnement du projet. Ensuite, soyez prêt à faire un pas de côté. En effet, vous devez être prêts à entendre les réponses y compris les moins agréables à entendre. Il y aura forcément un décalage entre votre manière de percevoir le terrain et la réalité du terrain. Vous serez donc amenés à revoir votre mode d’organisation et de communication. Il faudra traiter les réponses et les diffuser, prévoyez donc d’élaborer un plan d’actions, anticipez le suivi du projet, et prévoyez les moyens à mettre en place en fonction des thématiques que vous aurez choisi d’interroger.

  • Définissez le périmètre de votre projet de baromètre : votre cible (est-ce un service ? une structure entière ?) et les thématiques incluses dans le projet, elles devront être clairement identifiées et accompagnées d’indicateurs de mesure.

  • Choisissez les thématiques : elles seront liées à l’émotion (plaisir au travail, motivation, confiance en l’avenir, absence de conflits de valeurs), à la relation (accessibilité de la hiérarchie, soutien des collègues, absence de pressions excessives et répétées, reconnaissance) et au cadre de travail (difficulté et variété des tâches, pouvoir de décision et d’autonomie, moyens suffisants, équilibre vie professionnelle et vie personnelle).

ET LE MANAGER ?

Le manager a pour rôle de soutenir les équipes dans leur travail, de donner du sens aux missions des équipes au quotidien, et de gérer les conflits et les situations de travail dégradées. Un projet de baromètre du bien-être au travail viendra donc forcément réinterroger les pratiques managériales aussi bien sur la question de la relation au travail que des conditions de travail. En lançant un tel projet, il faut être conscient que les managers seront en première ligne et devront par conséquent être accompagnés.

LA COMMUNICATION: ALLER AU BOUT DU PROJET

Un projet de baromètre sollicite les équipes, les interroge, leur donne l’impression d’être écoutées, leur donne de l’espoir… imaginez leur déception si elles n’entendent plus jamais parler de ce baromètre ! La communication est primordiale dans les trois temps forts du projet : avant pour expliquer comment il va se dérouler, pendant pour expliquer ses avancées, et après pour informer des résultats et surtout, des actions qui seront mises en place. Car il faudra mettre en place des actions, de la plus petite à la plus ambitieuse, sur le court comme le long terme. Si vous n’allez pas jusque-là, vous obtiendrez le contraire de ce que vous recherchiez au départ : la démotivation de vos équipes.

Intervenant(s)

Organisateur :

EDENRED

Intervenants :

Annabelle THERMET, Consultante Formatrice « Quel progrès ! »

  • Plus de 100 élèves administrateurs, conservateurs et ingenieurs en chef de accueillis par le maire de S…

  • RT : Une fois encore, la grande école de la fonction publique territoriale prouve sa capacité d’adaptation aux besoins des #…

  • Un avant-gout de leur formation qui démarre en mars élèves_ingénieurs_en_chef_territoriaux…

  • RT : En 2019, l’ renforce l’approche transversale et les points de convergences entre les futurs cadres territoriaux amené…

  • RT : J-L Marx rencontre ce matin la 27e promotion des de Institut National des Études Territoriales. Bienvenue à eux…

  • Bienvenue aux élèves et territoriaux de l’#inet qui démarrent leur formation aujourd…