Libérée… Délivrée !
ATELIER | jeudi 07 décembre, 2017 | 14:00 - 15:30

ATELIER > Libérée…Délivrée !

A l’heure d’une transformation en profondeur du service public, quels sont les questionnements, les moteurs, les freins, les leviers créatifs et les solutions explorées ? Parlons-en à travers un tour d’horizon d’organisations qui se réorganisent et se libèrent.


Récit de l’atelier « LIBÉRÉE… DÉLIVRÉE » organisé par le CNFPT-Inet


Finies les réunions où on se gratte la tête pendant des heures pour aboutir à la décision qu’on en reparlera à la prochaine réunion. Finis les grands plans réfléchis pendant des mois sur le papier avant de se rendre compte qu’ils ne sont pas adaptés à l’usager.
Pour être agile dans un processus d’innovation, il faut bouger. Agile Maker propose un cycle en 3 temps : sentir, brainstormer, prototyper. Puis recommencer…

Être agile

L’agilité c’est notre capacité à rapidement évoluer et comprendre un environnement. Elle nous permettra de réaliser facilement des changements dans un monde toujours plus complexe et incertain.

SE METTRE EN EMPATHIE

Pour être agile, il faut d’abord pouvoir se mettre en empathie avec l’autre, comprendre ce qu’il vit au quotidien pour cerner où se situe concrètement son problème. Et le meilleur moyen de le comprendre, c’est d’aller à son contact, le rencontrer, l’écouter. Il faut savoir capter les signaux faibles comme les évidences.

INTÉGRER L’USAGER

Autrement dit, pour pouvoir proposer des solutions adaptées à l’usager, vous allez devoir aller vers lui, créer des moments d’échanges, de rencontre. Et ce, dès le début de votre processus.

JOUER

La méthode proposée est volontairement ludique. Le plateau de jeu est visible de tous et le restera tout au long du processus. Trois étapes, et on avance les pions au fur et à mesure de l’avancée. Plusieurs intérêts : cela structure visuellement votre travail, vous vous voyez avancer donc vous créez de l’énergie collective, le tout dans une ambiance sympathique.

La méthode : un cycle en 3 temps

1. SENTIR

C’est l’étape de connexion avec l’usager, pour sentir et anticiper les changements dans son environnement. Pour cela, il faut s’ouvrir à l’extérieur, sélectionner les domaines d’innovation et détecter les opportunités.

2. BRAINSTORMER

C’est le moment de mettre toutes les idées sur la table. Ne visez pas trop grand, vous risquez de freiner l’action. L’idée n’est pas de trouver la solution miracle en une seule fois, mais d’expérimenter très vite des actions.

3. PROTOTYPER

En 15 jours, on arrive au concret. Les idées sont prototypées pour être testées rapidement auprès des usagers et surtout, pour recevoir un feed back qui va vous permettre d’ajuster vos idées. Et de recommencer le cycle, encore et encore.

Penser grand et agir petit

L’agilité est un cycle itératif qui doit s’exécuter rapidement. Ce n’est pas bon de rester trop longtemps dans la réflexion, les mots, les idées… plus ça traîne, moins les équipes sont mobilisées. Passer très vite à l’action crée de l’énergie, c’est motivant, c’est stimulant.

L’usager est central dans ce cycle, il est présent à chaque étape. Les idées produites le sont avec lui donc sont a priori adaptées à sa problématique. Ensuite, il donne son feed back sur les actions mises en place, qui seront ajustées et/ou déployées à plus grande échelle. Pas de risque donc de viser à côté !


POUR PASSER À L’ACTION

LES CONTRIBUTEURS

  • Robert COLLART, Agile Maker.
  • François-Laurent FACQUEZ, relations avec les institutions, SIAV, Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Valenciennes.
  • Caroline KELLNER, journaliste.

Intervenant(s)

Organisateurs :

CNFPT-INET

Intervenants :

Robert Collart, Agile Maker

François-Laurent Facquez, relations avec les institutions, SIAV, Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Valenciennes

Animation :

Caroline Kellner, journaliste